Le Pentagone a assassiné sur l’ordre du président US le commandant en chef de la Force Qods.

45

Le général G. Soleimani assassiné par les Etats-Unis. Dans un communiqué publié ce vendredi matin, 3 janvier, le Corps des gardiens de la Révolution islamique confirme l’assassinat par les hélicoptères Apache de l’armée américaine, du haut commandant iranien, non loin de l’aéroport de Bagdad. 

« Le haut commandant Soleimani a été tué en martyr dans une lâche attaque au roquette des helicoptères américains. Cette attaque a également coûté la vie au commandant en chef adjoint des Hachd al-Chaabi, Abou Mahdi Mohandes. »

C’est le Pentagone qui a revendiqué l’assassinat du commandant en chef de la Force Qods

« L’ordre de l’assassinat est venu de la personne de président américain. Sur l’ordre du président, l’armée américaine a assassiné Soleimani dans un acte destiné à défendre le personnel américain en dehors des frontières américaines ».

Plutôt dans la soirée, les sources irakiennes ont fait état d’une attaque au triple roquette des hélicoptères américains contre des objectifs non loin de l’aéroport de Bagdad. Les hélicoptères ont survolait toute la journée de jeudi le ciel de Bagdad y compris l’ambassade iranienne dans la zone verte. Une première information avait fait état de la mort en martyr au cours de cette attaque du porte-parole des Hach al-Chaabi, y compris du responsable de la relation publique du mouvement, Mohamad al Jaberi au cours de cette attaque. 

Dans un communiqué émis ce vendredi matin, le Pentagone revendique l’assassinat du commandant en chef de la Force Qods affirmant que  » l’ordre de l’assassinat est venu de la personne de président américain » : » Sur l’ordre du président, l’armée américaine a assassiné Soleimani dans un acte destiné à défendre le personnel américain en dehors des frontières américaines ». Le texte de contenu totalement diffamatoire accuse par la suite la Force Qods d’être à l’origine de l’assaut  mardi des foules des irakiens en colère contre l’ambassade américaine à Bagdad. 

Il y a quelques minutes le Conseil suprême de la sécurité nationale iranien a émis un communiqué où il annonce une réunion extraordinaire :  » Après le lâche assassinat du haut commandant en chef de la Force Qods, le Conseil suprême de la sécurité se réunira en urgence. Il s’agit d’examiner l’acte criminel des forces américaines en Irak de frapper le convoi transportant le général Soleimani et de sa mort en martyr ». 

Première réaction de Téhéran, le ministre iranien des A.E. a envoyé il y a quelques minutes un message via twitter : 

The US’ act of international terrorism, targeting & assassinating General Soleimani—THE most effective force fighting Daesh (ISIS), Al Nusrah, Al Qaeda et al—is extremely dangerous & a foolish escalation.
The US bears responsibility for all consequences of its rogue adventurism.

Javad Zarif : Iran MFA

« Le terrorisme international que pratiquent les Etats-Unis et qui vient de s’illustrer à travers l’assassinat du général Soleimani, l’une des figures les plus saillantes de la lutte contre Daech, Al-Nosra, Al-Qaida et Cie est un acte éminemment dangereux et marquant une escalade dans des comportements fous des Américains. C’est aux Etats-Unis qui revient droit la responsabilité et les répercussions de cet aventurisme ». 

Press TV

La source PressTV Fr

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.